Icare N°108
pp 101-102
1984
English translation

Gabriel Leylavergne

hommages philatéliques

Les liens affectifs qui unissent l'Aviation à la Poste trouvent leurs origines dans la convergence d'intérêts communs qui ne se sont jamais relâchés depuis l'époque où, sous l'impulsion de Didier Daurat, les Guillaumet, Mermoz, Antoine de Saint-Exupéry et tous leurs compagnons, héros de l'aviation ont inscrit en lettres d'or l'épopée de l'Aéropostale.
L'action de ces hommes, passionnés de vol, qui en toutes circonstances ont su faire la preuve d'une conscience professionnelle, d'une abnégation et d'un courage hors de pair au service du courrier, justifie très largement l'hommage que l'Administration des P.T.T. ou les Offices étrangers des Postes leur rendent lorsqu'ils en perpétuent le souvenir par l'émission de timbres gravés à leur effigie ou rappelant un fait marquant de la grande aventure aéronautique. Parmi tous ces pilotes, Antoine de Saint-Exupéry, par six fois est entré dans le prestigieux royaume de la philatélie : une première fois, en 1947, en AFRIQUE OCCIDENTALE FRANÇAISE, puis en FRANCE en 1948 et 1970, au CAMEROUN en 1977, enfin en 1978 dans l'archipel des GRENADINES et au TCHAD.


Afrique Occidentale Française : 1947

C'est en 1947, que l'AFRIQUE OCCIDENTALE FRANÇAISE, près de vingt ans après la naissance de « Courrier Sud » rend hommage à Antoine de Saint-Exupéry dont les vols autant que les écrits nous ont fait découvrir la fascinante et sauvage beauté de cette lointaine terre de France.
Le pointillé discret qui souligne, au départ de la France, puis en bordure du Maroc, du Rio de Oro, de la Mauritanie et du Sénégal l'itinéraire Toulouse, Casablanca, Agadir, Cap Juby, Villa Cisnéros, Port Etienne, Saint-Louis du Sénégal, Dakar, évoque à lui seul toute l'histoire de l'Aéropostale avec ses tragédies, ses peines et ses joies, avec ses souvenirs, « ceux qui ont laissé un goût durable » et le bilan qu'en fait Saint-Exupéry lorsqu'il fait le rappel des heures qui ont compté et dont il écrit qu'il « retrouve celles que nulle fortune ne lui eut procurées ».

Caractéristiques :
Format : 26 x 48
Dentelé : 13½
Dessinateur : MAUDONNET
Graveur : Pierre MUNIER
Couleur : Brun-rouge
Emis le 24 mars 1947


France : 1948

Pierre Gandon dessine et grave en 1947 le premier timbre français consacré à Antoine de Saint-Exupéry.
Agé aujourd'hui de 80 ans, il est né le 20 janvier 1899 à l'Hayles-Roses, Pierre Gandon est sans nul doute l'un des plus connus parmi nos créateurs de timbres-poste tant en France que dans le monde où il a su se forger une place éminente. Les philatélistes lui en doivent plus de mille et certains d'entre eux, comme cet amateur belge, ont choisi de ne collectionner que les timbres signés « GANDON ».
Plusieurs fois lauréat du prix de l'Art philatélique et du prix Europa, titulaire du prix du « plus beau timbre du monde », Pierre Gandon réserve cependant au fond du cœur une place privilégiée au timbre qu'il a consacré à Antoine de Saint-Exupéry.
En effet, engagé volontaire en 1918, il fut lui-même aviateur observateur à l'escadrille commandée par le Général Weiss et devint quelques années plus tard l'ami de Saint-Exupéry dont il fit la connaissance « Aux Deux Magots » où se rencontraient également, tous les lundis, Picasso et Léon-Paul Fargue.
Témoignage de l'amitié rendue par l'aviateur et l'artiste à son ami disparu, évocation fidèle d'un souvenir précis, c'est à un « SAINT-EXUPÈRY » de café littéraire, tel qu'il l'avait côtoyé « Aux Deux Magots », plus peut-être qu'au pilote, que Pierre Gandon a voulu rendre hommage à travers le dessin de ce timbre.

 

Caractéristiques :
Format : 36 x 22
Dentelé : 13
Dessiné et gravé par Pierre GANDON
Couleur : Brun-lilas
Emis le 19 janvier 1948
Retrait le 5 juin 1948
La surtaxe de 0 F 30 qui s'ajoute à la valeur d'affranchissement de 0 F 50 était perçue au profit de l'Entraide Française.


France : 1970

Jean-Pheulpin, né le 2 octobre 1907 à Valentigney (Doubs), entre à l'Ecole des Beaux-Arts en 1932, s'engage dans le professorat de dessin pour, finalement, se consacrer, dès1950, au dessin et à la gravure des timbres-poste. Il en réalise plus de quatre cents et reçoit, à ce titre, le Grand Prix de l'Art philatélique français et le Grand Prix de philatélique international en 1958, celui des Treize Nations Africaines et Malgache en 1972 et le Prix des Territoires d'Outre-Mer en 1973.
C'est à Jean Pheulpin que l'on doit la création en 1970 de ce timbre où Jean Mermoz et Antoine de Saint-Exupéry, enserrés chacun dans l'ovale d'un médaillon, comme dans un cockpit, semblent poursuivre un éternel dialogue cependant que, jaillissant de la mer, la présence insolite d'un « Concorde » due, ici, à un souhait formulé par Robert Galley, alors Ministre des P.T.T., en évoquant la traversée de l'Atlantique, rappelle que Mermoz et Saint-Exupéry en furent les pionniers quelques quarante années plus tôt.
Depuis le 17 mars 1951, l'Administration des P.T.T. met en service un cachet spécial commémorant le « Premier Jour ». Ce timbre à date comporte le sujet, la date et le lieu de mise en vente du timbre.
C'est le 19 septembre 1970 que la ville de Lyon où est né Antoine de Saint-Exupéry a partagé avec Aubenton, chef-lieu de canton de l'Aisne, patrie de Mermoz, le privilège de la vente anticipée de ce timbre et de l'enveloppe « Premier Jour ».
Par ailleurs, à cette même occasion, les éditions C.E.F. ont émis un feuillet philatélique et une carte postale dont Mermoz et Saint-Exupéry se partagent l'illustration.

 
Caractéristiques :
Format : 48 x 27
Dentelé : 13
Dessiné et gravé par Jean PHEULPIN
Couleur : Bleu foncé et bleu-azur
Emis le 21 septembre 1970
Premier jour : 19 septembre 1970
Non encore retiré de la vente.


République Unie du Cameroun : 1977


Caractéristiques :
Format : 27 x 48
Dentelé : 13
Dessiné par Nelly LENGELLE
Gravé par GUEDRON
Couleur : Carmin — Brun et orange
Imprimerie des Timbres Postes de PERIGUEUX.

Ce n'est pas aux lecteurs d'Icare que l'on présente Paul Lengellé. Peintre et dessinateur célèbre, il s'est acquis une solide notoriété dans les milieux aéronautiques par ses toiles et ses aquarelles dont les plus belles illustrent de très nombreux ouvrages consacrés à l'aviation et, en particulier, celui du général Chambe. Le musée de l'air, le musée de l'armée et celui d'Air-France se partagent, quant à eux, près d'une centaine d'œuvres signées Paul Lengellé. Les philatélistes, pour leur part, le connaissent au travers des timbres-poste qu'il a dessinés et dont on peut citer, sans quitter le domaine des ailes, l'Air-bus 300 B, le Noratlas, le Mystère IV, le Fouga Magister.
Mais, rivalisant de talent avec son mari dont elle partage la passion pour l'aviation tout autant que pour la peinture et le dessin, Nelly Lengellé lui ravit quelquefois la première place.
C'est ainsi que nous devons à sa main exquise le dessin du timbre de Saint-Exupéry qu'elle a voulu, dans son graphisme, à l'image du Petit Prince. En 1977, en effet, l'office des Postes du CAMEROUN a procédé à l'émission d'une série « POSTE AÉRIENNE » de six timbres consacrés à une rétrospective de l'aviation. Les trois premiers de ces timbres, d'une valeur faciale de 50 F, 60 F et 80 F portent la mention « LES PIONNIERS DE L'AÉRO-POSTALE » et sont plus particulièrement dédiés aux hommes. Les trois autres, d'une valeur respective de 100 F, 300 F et 500 F commémorent des événements.
Le timbre consacré à Antoine de Saint-Exupéry figure, bien évidemment, parmi ceux qui rendent hommage aux pionniers de l'Aéropostale, aux côtés de Jean Mermoz (1901-1936), dont le timbre de couleur bleue et orange commémore la première liaison aérienne France-Amérique du Sud en 1930 et de Maryse Bastié (1898-1952), dont le timbre de couleur bleue et carmin évoque le vol Dakar-Natal en 1936 sur le Simoun F-ANXO. La série est complétée par trois autres figurines consacrées, respectivement, au premier courrier aérien Marignane—Douala sur Sikorsky en 1937, au 50e anniversaire de la traversée de l'Atlantique par Lindbergh et à la première traversée transatlantique supersonique par Concorde.


Grenada-Grenadines : 1978

Un peu de géographie... et d'histoire...
Formé d'une multitude de petites îles, l'archipel des GRENADINES, situé dans les petites ANTILLES (Fédération des Indes Occidentales, Windward Islands) constitue une dépendance de GRENADE, en anglais: GRENADA.
Grenada, autre île des « Petites Antilles », située à la pointe méridionale de l'arc formé par les îles du vent, compte 91 700 habitants, Saint George's en est la capitale.
Découverte par Christophe Colomb en 1498, elle fut successivement acquise par le gouvernement de la Martinique en 1650 puis passa à la Compagnie Française des Indes Occidentales en 1665 pour dépendre, ensuite, de la Couronne en 1674. Prise par l'Angleterre en 1762, reprise en 1779 par le Comte d'Estaing, elle fut rendue à l'Angleterre en 1783 en vertu du traité de Versailles.
C'est de cette lointaine terre, qui fut française l'espace d'un instant, que nous vient l'un des derniers timbres consacrés à Antoine de Saint-Exupéry.
En effet, au cours de l'année 1978, le service des émissions philatéliques de l'archipel des GRENADINES, à l'occasion du 50e anniversaire de la traversée de l'Atlantique par Charles Lindbergh, a émis un timbre qui reprend, en réduction, le graphisme de celui émis en FRANCE en 1970 en l'honneur de Mermoz et Saint-Exupéry, auquel a été ajouté, outre la valeur locale : « 15 c », la mention « 50th anniversary of Lindbergh's solo trans-atlantic crossing » ainsi que le pays d'origine « GRENADA—GRENADINES ».
Il est pour le moins curieux que cette lointaine possession anglaise ait choisi Mermoz et Saint-Exupéry pour commémorer le raid célèbre du pilote américain en exploitant l'œuvre artistique de Jean Pheulpin. Car il semble bien que ni Jean Pheulpin ni les services officiels du musée postal Maison de la Poste et de la philatélie n'aient été prévenus de cette « émission pirate ».
Mais comment ne pas se réjouir de ce double hommage rendu aux deux pilotes français d'une part et d'autre part à Jean Pheulpin créateur de l'œuvre originale.


Caractéristiques :
Format : 43,5 x 25
Dentelé : 14
Couleur : Bleu et gris-bleu.


Divers

Chacun sait que le nom de « Saint-Exupéry » a été donné à de très nombreux établissements scolaires, foyers, maisons de jeunes ou mess de l'armée.
Certains d'entre eux ont célébré avec un éclat tout particulier un anniversaire marquant. C'est ainsi que le « foyer de Saint-Exupéry », maison des jeunes et de la culture de Reims, en collaboration avec l'Administration des P.T.T., a créé un cachet commémoratif utilisé, exclusivement, les 5 et 6 février 1966 à l'occasion du 20e anniversaire de sa fondation.
Le recueil, nullement exhaustif, de ces quelques témoignages philatéliques rendus à Antoine de Saint-Exupéry n'est-il pas révélateur de l'influence qu'il a exercée sur ses contemporains encore imprégnés, aujour-d'hui, du « mythe Saint-Exupéry ».

Petit lexique philatélique, sommaire

Il n'est sans doute pas inutile de définir, à l'intention des lecteurs non avertis, quelques uns des termes ésotériques chers aux philatélistes.

—DENTELÉ : Il s'agit là d'une caractéristique pour définir les perforations qui, situées en marge du timbre ont pour but d'en faciliter la séparation dans une même feuille. Cette expression est toujours suivie d'un chiffre qui précise le nombre de dents contenues dans une longueur de deux centimètres. Cette évaluation est déterminée à l'aide d'une réglette spéciale appelée ODONTOMÈTRE.

Exemple : « Dentelé 13 » signifie que le timbre ainsi défini comporte 13 dents par longueur de deux centimètres sur les quatre côtés.
« Dentelé 13 x 14 » signifie que le côté horizontal comporte 13 dents par longueur de deux centimètres et le côté vertical 14.

—FORMAT: Le format d'un timbre est exprimé en millimètres et ne concerne que le dessin, hors marges. La dimension horizontale est toujours indiquée en premier.


Le dernier timbre connu consacré à Antoine de Saint-Exupéry nous vient de la République du TCHAD, avec une discrétion telle qu'il n'a pas été possible à ce jour d'en découvrir le dessinateur.

Format : 46,5 x 34
Dentelé : 13,5


[illustrations in the original article were in black and white.]
Saint-Exupéry Stamps   Saint-Ex Bibliography